“The Disaster Artist”, “Hostiles”, “Mektoub My Love”… les films dont on parle

Que pensent nos critiques de “The Disaster Artist” de James Franco, “Eva” de Benoît Jacquot, “Hostiles” de Scott Cooper, “La Belle et la Belle” de Sophie Fillières, “Mektoub My Love” d’Abdellatif Kechiche, “La Prière” de Cédric Kahn, “Tesnota” de Kantemir Balagov. Lire la suite

De: “The Disaster Artist”, “Hostiles”, “Mektoub My Love”… les films dont on parle

      

Kadhafi: les anciens ministres de Sarkozy racontent

By Ellen Salvi Ils ont assisté à la visite de Mouammar Kadhafi à Paris en décembre 2007, puis vu la France entrer en guerre contre sa dictature trois ans plus tard. Plusieurs d’entre eux étaient encore au gouvernement lorsque Mediapart a publié ses premières enquêtes sur l’affaire libyenne. Aujourd’hui, beaucoup d’anciens ministres de Nicolas Sarkozy tombent de haut. Et témoignent. Lire la suite

De: Kadhafi: les anciens ministres de Sarkozy racontent

      

Commission d’enquête: un non-sujet pour la majorité

By Manuel Jardinaud En parallèle de l’enquête judiciaire visant Nicolas Sarkozy, les parlementaires ont la possibilité de s’interroger sur la guerre menée en Libye en 2011. Comme leurs prédécesseurs, les députés de la nouvelle majorité font montre d’une grande réserve, voire d’une opposition, à la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire. Lire la suite

De: Commission d’enquête: un non-sujet pour la majorité

      

Comment le mandat de l’ONU a été détourné

By René Backmann Benghazi en mars 2018. © Reuters Le mandat que le président français et les autres promoteurs de l’intervention en Libye avaient reçu de l’ONU a eu pour résultats de plonger le pays dans le chaos et d’ouvrir ses arsenaux aux groupes djihadistes, qui déstabilisent aujourd’hui le Sahel. Emmanuel Macron, qui considère cette guerre comme une ” lourde erreur », est-il prêt à en identifier les responsables ? Lire la suite

De: Comment le mandat de l’ONU a été détourné

      

Comment le mandat de l’Onu a été détourné

By René Backmann Benghazi en mars 2018. © Reuters Le mandat que le président français et les autres promoteurs de l’intervention en Libye avaient reçu de l’ONU a eu pour résultats de plonger le pays dans le chaos et d’ouvrir ses arsenaux aux groupes djihadistes, qui déstabilisent aujourd’hui le Sahel. Emmanuel Macron, qui considère cette guerre comme une ” lourde erreur », est-il prêt à en identifier les responsables ? Lire la suite

De: Comment le mandat de l’Onu a été détourné